Marie-Laure Agrapart   Chorégraphe - Interprète

 . Marie-Laure Agrapart
Chorégraphe, interprète et pédagogue -Diplômée d’Etat en danse classique et contemporaine et depuis 2013 a obtenu son CA (certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de danse contemporaine).
Native d’Angers, elle apprend la danse au Conservatoire à Rayonnement Régional d’Angers. Parallèlement à sa formation classique, elle suivra des cours de danse contemporaine avec les chorégraphes ou pédagogues invités en résidence au CNDC d’Angers. Elle continuera sa formation au CRR de Paris et obtiendra sa médaille d’or. A Paris, elle suivra des cours de danse moderne (méthode Martha Graham) avec Aline Roux. Plus tard, elle se formera encore au Royaume-Uni à l’école de danse contemporaine The Place à Londres.

 . Danseuse interprète
Ex danseuse dans trois compagnies internationales, elle rencontrera divers chorégraphes issus du répertoire classique et néo-classique, de la danse moderne américaine, et de la danse contemporaine.
Au Royal Ballet des Flandres en Belgique elle dansera les chorégraphies de : Rudolf Noureev, Marius Petitpas, Georges Balanchine, Jirí Kylián, Antony Tudor, Nils Christie, Thierry Malandain, Lynne Taylor-Corbett, Danny Roosel, Fleming Flint
Avec le Northern Ballet Theatre en Angleterre :Dennis Wayne, Gillian Lynne, Massimo Morricone, Christopher Gable, Derek Williams, Graham Lubsick.
Et avec la Rambert Dance Company à Londres: Jirí Kylián, Merce Cunningham, Ohad Naharin, Christopher Bruce, Twyla Tharp, Martha Clarke, Robert Cohan, Paul Taylor, Siobhan Davis, Matthew Hawkins, Per Jonsson, Didy Veldman, Lindsay Kemp,Jan de Schynkel.
Elle poursuit sa carrière en France avec les chorégraphes : Fabrice MERLEN, Laura SCOZZI et Luc PETTON.
En janvier 2015 Marie-Laure danse dans la pièce musical "Le journal de Nijinsky" de D. Glanert à l'Opéra de Bordeaux, metteur en scène Allemande Carolyn Sitting, chorégraphe macédonien: Igor Kirov


 . Chorégraphe
C’est en 1997 à la Rambert Dance Company qu’elle commence ses premiers travaux chorégraphiques.Elle fonde sa compagnie en 2002 et a créée une quinzaine de pièces chorégraphiques. En 2005 et 2006 Marie-Laure participe à l’atelier de composition chorégraphique à l’Abbaye de Royaumont dirigé par la danseuse et chorégraphe Américaine Susan BUIRGE. Elle y approfondie son regard de chorégraphe et développe de nouvelles méthodes de création.
En 2013, en collaboration avec Mélisande Carré-Angéli et Tuomas Lahti elle remonte le projet de "la confidence des oiseaux" avec un groupe d'amateurs pour la maison des pratiques amateurs de Paris.
En octobre 2014 Marie-laure présente une pièce pour 16 amateurs danseurs de la région d'Angers à Bouchemaine et à Angers. Elle mène beaucoup de projets artistiques au sein des territoires, écoles, université, ateliers pour amateurs etc..

 . Commandes
De 2004 à 2013 :
Le Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris lui commande une pièce pour les élèves de quatrième année et un trio pour le Ballet Junior du CNSMDP - un duo pour un projet avec Anne-Marie REYNAUD et le Conservatoire de Cergy-Pontoise. L’école de danse et de musique d’Argenteuil lui commande une pièce pour les 4 professeurs et la pièce du CNSM avec les élèves.
Elle fait partie des 3 chorégraphes sélectionnés pour le projet « Chorégraphes/Compositeurs» organisé par le Grand Atelier de Royaumont, sous la direction de Susan BUIRGE. Dans le cadre de la résidence territoriale avec l’ADIAM 67, elle créera un duo pour 2 jeunes professeurs de l’école de danse d'Illkirch-Graffenstaden (de hip-hop et de contemporain).
L’Université d’Angers et la Ville d’Angers lui commande un projet chorégraphique à partir d’une œuvre musicale d’Anthony Burgess en collaboration avec l’orchestre du Conservatoire à Rayonnement Régional d’Angers, elle créera une pièce pour 4 danseurs : « Monsieur Shakespeare » qui est programmé les 19 et 20 novembre 2010 à Angers au Théâtre Chanzy.
Fabrice Merlen:danseur-pédagogue et directeur du conservatoire de musique et de danse du 5ème arrondissement de Paris lui commande un solo sur le thème du cygne blanc et noir : « Fabrice M se jette dans le lac »création 2011.
A l’automne 2012, Europa Ballet commande à Marie-Laure de chorégraphier un projet mené par Philippe Verrièle pour 6 jeunes danseurs.Ce projet s’intitulera « Les chemins de la danse » ou les interprètes danseront plusieurs chorégraphies du classique au contemporain , en passant par celles de Marie-Laure.
En 2015 l'école municipale artistique(EMA) de Vitry sur seine commande à M-laure une pièce pour tous les professeurs de danse pour les 50 ans des EMA le 11 avril 2015


 . Enseignante-Assistante
Marie-Laure est professeur au Centre National de la Danse de Pantin pour l’entraînement régulier du danseur et à micadanses à Paris, au Conservatoire Municipal de Danse de Strasbourg et lors de stages. De 2000 à 2009, elle est professeur de danse classique dans les classes d’application du CND sous la direction d’Anne-Marie Reynaud. Avec le conseil général des Yvelines elle intervient pour les cours de danse classique de l’entraînement des professeurs de la région.
Autour des projets de Luc Petton et au sein de sa compagnie elle intervient pour des actions pédagogiques dans des collèges, lycées et théâtres.
En 2006 elle assistera Laura Scozzi pour remonter l’opéra « La Belle Hélène » à l’English National Opera de Londres.
En octobre 2010 la compagnie Anglaise DV8 l’invite à donner l’entraînement des danseurs lors de leur venue au théâtre de la Ville à Paris.
Elle travaille au sein de sa compagnie avec l'ADDM53 et l'ADDM44 pour des actions pédagogiques à l'école. En 2015 elle encadre un groupe de 28 danseurs-musiciens amateurs en compagnonnage avec Mayenne Culture.
Depuis 2014 Marie-Laure enseigne la danse aux chanteurs du jeune choeur de Paris(CRR) et aux acteurs de l'école des cours Florent, et enseigne des ateliers de danse contemporaine au conservatoire de Rambouillet.


 . accueil_texte
La danse est le premier–né des Arts.

La musique et la poésie s'écoulent dans le temps. Les Arts plastiques et l'architecture modèlent l'espace. Mais la danse vit à la fois dans l'espace et le temps. Avant de confier ses émotions à la pierre, au verbe, au son, l'homme se sert de son propre corps pour organiser l'espace et pour rythmer le temps.

Curt Sachs